Journées de Rencontre des Jeunes Chercheurs 2016

Europe/Paris
http://www.jardinsdelanjou.fr/ (Les Jardins de l'Anjou)

http://www.jardinsdelanjou.fr/

Les Jardins de l'Anjou

9 Chemin de Vaujou, 49620 La Pommeraye
Christophe Ochando (LLR)
Description
Organisées par les divisions "Champs et Particules" et "Physique Nucléaire" de la Société Française de Physique (SFP), les Journées de Rencontre des Jeunes Chercheurs 2016 s'adressent à tous les étudiants en thèse (de la première à la dernière année) et aux jeunes post-doctorants. Elles auront lieu du 04 au 10 Décembre 2016 et se tiendront aux Jardins de l'Anjou dans le Maine et Loire. Les JRJC sont l'occasion pour chaque participant de présenter ses travaux de recherche dans une ambiance conviviale et de partager avec ses collègues une vue d'ensemble des différentes recherches menées à l'heure actuelle dans sa spécialité et dans des domaines proches. Les thèmes proposés cette année sont les suivants : - Énergie nucléaire - Structure du noyau - Astrophysique nucléaire - Médecine nucléaire - Physique hadronique - Collisions d'ions lourds - Cosmologie - Instrumentation - Modèle standard électrofaible - Au-delà du modèle standard - Neutrinos - Astroparticules - Saveurs lourdes La langue de travail des JRJC est le français, mais les non-francophones peuvent donner leur exposé en anglais. Le programme social comprend, outre une excursion dans la région, une ou deux conférences en soirée pouvant être ouvertes au public. Pour tout renseignement complémentaire, n'hésitez pas à contacter notre secrétariat ou bien un membre du comité d'organisation. Pour les participants CNRS, les JRJC seront cette année considérées comme une école thématique du CNRS. Le site principal des JRJC 2016 avec les informations pratiques se trouve ici: http://jrjc2016.sciencesconf.org/
First circular
Première circulaire
Participants
  • Alexandre Ciulli
  • Ana Elena Dumitriu
  • Anastasiia Zolotarova
  • Antonio Uras
  • Arnaud HUBER
  • audrey Ducourthial
  • Changqiao Li
  • Charles Delporte
  • Christophe Ochando
  • Claudia Nones
  • Clément DELAFOSSE
  • Cédric Perennes
  • Dilia Portillo
  • emeline queguiner
  • GABRIELA BAILAS
  • Giulio Gazzoni
  • glenn robbins
  • Huijun ZHANG
  • isabelle COSSIN
  • Jana Crkovska
  • Jason Hirtz
  • Josquin Errard
  • Julien Masbou
  • Julien Piot
  • KENNY KALE SAYI
  • Kevin De Vasconcelos Corga
  • KOSTIANTYN SHPAK
  • Liam Quinn
  • Loic VALERY
  • Marketa Jansova
  • Mathias Pierre
  • Mathieu Lamoureux
  • Matthieu Vivier
  • Mehdi AOUADI
  • Mohamad kozeiha
  • Mukharbek Organokov
  • Nicolas Baillot d'Etivaux
  • Nicolas Chanon
  • Nicolas Morange
  • Pierre Gillet
  • Pierre Lansonneur
  • Quentin Luce
  • Rima El kosseifi
  • Robert Wolff
  • Rodolphe Combe
  • Sergii Raspopov
  • Simon Bienstock
  • Tasneem Rashid
  • Thibaut Houdy
  • Thomas Goigoux
  • Timothée BRUGIERE
  • Valentin Frey
  • Victor Renaudin
  • Ying WANG
    • 20:00 22:00
      Pot d'accueil
    • 09:00 09:30
      Introduction
      • 09:00
        Introduction 30m
        Orateur: Dr Christophe Ochando (LLR)
    • 09:30 12:30
      Modèle Standard
      • 09:30
        Introduction Modele standard 30m
        Orateur: M. Nicolas Morange (LAL Orsay)
        Transparents
      • 10:00
        Electron reconstruction efficiency measurement, and study of the Higgs coupling to the top quark with two same sign leptons final state channels with the ATLAS detector at the LHC 25m
        Orateur: M. Kevin De Vasconcelos Corga (CPPM, Aix-Marseille Université, CNRS/IN2P3 (FR))
        Transparents
      • 10:25
        Measurement of electron efficiency using W → eν decays. Study of the Higgs production in association with tt quarks 25m
        Orateurs: Mlle Ana Elena Dumitriu (CPPM,IFIN-HH), Mlle Ana Elena Dumitriu (IFIN-HH, CPPM)
        Transparents
      • 11:15
        Studies on associated Higgs boson production with top quark pair and data taking with the Liquid Argon Demonstrator for the Phase-I trigger readout electronics upgrade of the ATLAS experiment 25m
        Orateur: Robert Wolff (CPPM, Aix-Marseille Université, CNRS/IN2P3 (FR))
        Transparents
      • 11:40
        Higgs->yy coupling study on ATLAS run 2 25m
        Orateur: M. huijun ZHANG (LAL)
        Transparents
    • 14:00 14:50
      Modèle Standard
      • 14:00
        B-tagging calibration and SM VHbb analysis 25m
        Orateur: M. Changqiao Li (LPNHE)
        Transparents
      • 14:25
        Recherche du signal de désintégration du boson de Higgs en quarks b dans l’expérience ATLAS au run 2 du LHC 25m
        Orateur: M. Charles Delporte (LAL)
        Transparents
    • 15:15 17:00
      Physique hadronique
      • 15:15
        Introduction Physique hadronique 30m
        Orateur: Dr Antonio Uras (IPNL Lyon)
        Transparents
      • 15:45
        J/psi production in pp collisions measured with ALICE 25m
        Orateur: Mlle Jana Crkovska (IPN Orsay)
        Transparents
      • 16:10
        Constraining the equation of state of dense matter through the thermal emission of compact stars 25m
        Orateur: M. Nicolas Baillot d'Etivaux (IPN Lyon)
      • 16:35
        Phenomenological study of light meson pair productions at PANDA 25m
        Orateur: Dr Ying WANG (institute of physics nuclear of Orsay, University Paris-sud)
    • 09:30 11:50
      Cosmologie
      • 09:30
        Introduction Cosmologie 30m
        Orateur: Dr Josquin Errard (Institut Lagrange Paris (ILP))
        Transparents
      • 10:00
        La supersymétrie à la lumière de la matière noire 25m
        Orateur: M. Glenn Robbins
      • 10:50
        Les Supernovas de type Ia dans l’Univers : Fuite et agitation 25m
        Orateur: M. Alexandre Ciulli
      • 11:15
        Recherche de signaux d'onde gravitationnelle transitoire de longue durée avec les détecteurs advanced LIGO et advanced Virgo 25m
        Orateur: M. Valentin Frey
    • 14:00 17:50
      Instrumentation
      • 14:00
        Introduction Instrumentation 30m
        Orateur: Claudia Nones (CEA/IRFU/SPP)
      • 14:30
        Development of planar pixel sensors for ATLAS upgrade 25m
        Orateur: Mlle Audrey Ducourthial (LPNHE)
        Transparents
      • 14:55
        Performance study of N-in-P Active edge planar pixel sensors for ATLAS Inner Detector Upgrade 25m
        Orateur: Mme Tasneem Rashid (Doctorant)
      • 15:20
        Highly ionizing particles in CMS tracker 25m
        Orateur: Marketa Jansova (CMS)
      • 16:10
        Technological prototype of the CALICE/ILD Silicon Tungsten Electromagnetic Calorimeter 25m
        Orateur: M. KOSTIANTYN SHPAK (LLR)
      • 16:35
        CUPID-MO: a double beta decay experiment with Li2100MoO4 scintillating bolometers 25m
        Orateur: Mlle Anastasiia Zolotarova (CEA)
      • 17:00
        From classical Moiré effect to antimatter interferometry 25m
        Orateur: M. Pierre Lansonneur (IPNL)
    • 09:30 12:05
      Neutrinos
      • 09:30
        Introduction Neutrinos 30m
        Orateur: Dr Timothée BRUGIERE (CNRS)
      • 10:00
        Etude des neutrinos solaires issus du 8B avec Borexino ainsi que le test de l'existence des neutrinos stériles dans l'expérience SOX 25m
        Borexino est un détecteur souterrain situé sous les Alpes italiennes, 1400m sous la roche, l’équivalent de 3800 mètres d’eau en atténuation de rayons cosmiques. Les neutrinos interagissant très peu avec la matière, pour les observer il est nécessaire de s’affranchir de la plupart des interactions intéressant la physique à ces échelles là : la radioactivité naturellle, les rayons cosmiques, et la radioactivité ambiante issue du matériel. Borexino a été construit pour observer les neutrinos solaires à basse énergie (sous le MeV) et a commencé sa prise de donnée en 2007. Il est composé de 2212 photomultiplicateurs observant une sphère de liquide scintillant de 270 tonnes. Historiquement, les théories décrivant le neutrino ont toujours avancé en tentant de résoudre des anomalies. Anomalie des spectres β résolue par Pauli en postulant l’existence du neutrino en 1930, anomalie des neutrinos solaires résolue en 2001 par l’explication du mécanisme d’oscillation et de nos jours l’anomalie des réacteurs nucléaires, que l’existence du neutrino stérile, si confirmée, pourrait résoudre. Si les spectres d’émission de neutrinos solaires ont effectivement pu démontré expérimentalement l’effet d’oscillation de saveurs des neutrinos, ils ont aussi été la preuve d’un effet de résonance d’oscillation des neutrinos électronique dans la matière nommé l’effet MSW (d’après Mikheyev–Smirnov–Wolfenstein). Cet effet permet de tester des modèles plus exotiques d’oscillation de saveur de neutrinos ainsi que des modèles de métallicité solaire. Dans ce cadre, je poursuis l’analyse de neutrinos émis par désintégration du 8B en 8Be qui constituent un élément particulièrement intéressant du spectre de neutrinos solaires. De plus, je survolerai l’anomalie des neutrinos réacteurs ayant conduit à l’expérience SOX. Cette expérience consistera à amener une source de 5 PBq de 144Ce sous Borexino afin d’observer un potentiel spectre d’oscillation d’antineutrinos dans le volume fiduciel du détecteur.
        Orateur: Thibaut HOUDY (APC)
      • 10:25
        Study of the fast neutron background in the Double Chooz neutrino oscillation experiment 25m
        Study of the fast neutron background in the Double Chooz neutrino oscillation experiment
        Orateur: Kenny KALE SAYI (IPHC)
      • 11:15
        Contraintes sur les systématiques de T2K à l'aide du détecteur proche ND280 25m
        Une mesure précise des paramètres d'oscillations des neutrinos par T2K nécessite une bonne compréhension et un traitement rigoureux des systématiques. Le détecteur proche de l'expérience ND280 a pour but, entre autre, de contraindre au mieux ces systématiques. On reviendra sur la méthode utilisée avant d'évoquer les améliorations en cours dans l'analyse, comme l'inclusion d'une sélection couvrant un espace des phases agrandi, avant de finir par présenter les études en cours pour l'upgrade de ce détecteur proche et l'impact de cette upgrade sur les contraintes.
        Orateur: Simon BIENSTOCK (LPNHE)
      • 11:40
        Recherche de neutrinos lourds avec l'expérience T2K 25m
        Dans le Modèle Standard de la Physique des Particules, les neutrinos sont de masse nulle, ce qui est contredit par les expériences d'oscillation mesurant une différence des masses au carré non nulle. Une extension minimale du modèle par l'introduction de nouveaux leptons neutres (neutrinos lourds) permettrait d'expliquer la masse des neutrinos, en même temps que la matière noire et l’asymétrie matière-antimatière dans l'Univers. Il est possible de chercher ces nouvelles particules en étudiant leur désintégration dans le détecteur proche de T2K (expérience d'oscillation de neutrinos à longue ligne de base au Japon) et ainsi mettre des limites sur leur couplage avec les leptons chargés, dans une certaine région de masse accessible à l'expérience.
        Orateur: Mathieu LAMOUREUX (CEA)
    • 12:05 12:15
      Présentation SFP par Maxime Harazi
    • 14:00 18:00
      Visite de la ville d'Angers
    • 20:00 23:55
      Soirée de gala
    • 09:30 12:20
      Astroparticules
      • 10:00
        Introduction Astroparticules 30m
        Orateur: Dr Julien Masbou (SUBATECH)
        Transparents
      • 10:30
        Etude des rayons cosmiques d'ultra-haute énergie avec l'Observatoire Pierre Auger 25m
        Orateur: M. Quentin Luce
      • 11:20
        Testing Lorentz Invariance Violation with Active Galactic Nuclei 25m
        Orateur: M. Cédric PERENNES
      • 11:45
        La recherche de matière noire avec l'expérience EDELWEISS III 25m
        Orateur: Mme Emeline QUEGUINER
    • 14:00 16:15
      Conférence La cuisine moléculaire par Hervé This
    • 16:25 18:20
      Physique des saveurs
      • 16:25
        Introduction Physique des saveurs 15m
        Orateur: Nicolas Pierre Chanon (IPHC Strasbourg)
      • 16:40
        Hadron Spectroscopy in Lattice QCD 25m
        Orateur: GABRIELA BAILAS (1991)
      • 17:05
        La mesure du rapport de branchement B(Λb0→Λc+τ-ν¯τ ) dans l'expérience LHCb 25m
        Orateur: M. Victor Renaudin (LAL)
        Transparents
      • 17:30
        Search for CP and TRV in the Semi-Leptonic decays of the Lambda-b baryons in the LHCb Experiment 25m
        Orateur: M. Mohamad kozeiha (Univ. Blaise Pascal Clermont-Fe. I)
        Transparents
      • 17:55
        Search for B0->rho gamma decay at LHCb 25m
        Orateur: M. Giulio Gazzoni (LPC - Clermont-Ferrand)
        Transparents
    • 18:30 20:00
      Dégustation de vin
    • 09:30 12:30
      Au-delà du modèle standard
      • 10:00
        Introduction Au-dela du Modele standard 30m
        Orateur: Dr Loic VALERY (IFAE Barcelona)
        Transparents
      • 10:30
        Dark matter in Grand Unification Theory inspired Z’ portal scenarios 25m
        Orateur: M. Mathias Pierre (LPT Orsay)
        Transparents
      • 11:15
        Search for $\chi_1^{\pm}\chi_2^{0} \rightarrow 1\ell + h(b\bar{b})$ + MET with Atlas at LHC Run 2 25m
        Orateur: Mme Rima El kosseifi (CPPM)
        Slides
      • 11:40
        Search for the scalar diphoton resonances produced in pp collisions with the ATLAS detector at the LHC 25m
        Orateur: Sergii Raspopov (LAPP-ATLAS)
        Slides
      • 12:05
        Dark Matter search at ATLAS experiment: Mono-H and Missing transverse energy improvement 25m
        Orateur: Mlle Dilia Portillo (LPNHE Paris)
        Transparents
    • 14:00 17:25
      Physique nucléaire et applications
      • 14:00
        Introduction Physique nucléaire et applications 30m
        Orateur: Dr Julien Piot (Ganil)
      • 14:30
        Développement du détecteur PIPERADE 25m
        Il s'agit de développer et intégrer une ligne de faisceau au CENBG pour tester et développer le projet PIPERADE (Pièges de Penning pour les Radioisotopes à DESIR). PIPERADE est un ensemble de pièges fait pour préparer et purifier les faisceaux pour les expériences du hall DESIR.
        Orateur: M. Mehdi AOUADI (CENBG-CNRS)
      • 14:55
        La station d’étude de décroissance beta à Orsay : BEDO 25m
        L’étude de la décroissance beta- des produits de fission riches en neutron permet d’obtenir des informations sur des propriétés du noyau atomique ayant des intérêts dans les domaines de l’astrophysique nucléaire (r-process), des centrales nucléaires et dans des domaines plus fondamentaux comme l’étude de la structure nucléaire. BEDO (BEta Decay at Orsay) est un détecteur compact dédié à l’étude de cette décroissance. Il est composé de divers éléments permettant de détecter les diérentes particules émises lors d’une décroissance beta. Dans cet exposé, il sera présenté les diérents éléments de ce détecteur ainsi que leurs rôles. Ensuite, seront présentées les performances du détecteur et enfin les améliorations pouvant lui être apportées.
        Orateur: M. Clément DELAFOSSE (Institut de Physique Nucléaire d'Orsay)
        Transparents
      • 15:20
        Etude de la radioactivité 2-protons et développement d'une chambre à projection temporelle. 25m
        Orateur: M. Thomas Goigoux (Centre d'Etudes Nucléaires de Bordeaux Gradignan)
        Transparents
      • 16:10
        Simulation Monte Carlo et mesures expérimentales par fibre optique scintillante pour le calcul de dose des examens scanographiques. 25m
        Le suivi dosimétrique d’un patient est eectué à l’aide de deux indices de doses, le CTDI (Computed Tomography Dose Index) et le DLP (Dose Length Product). Ces indices sont calculés à partir de mesures eectuées sur deux fantômes de PMMA et ne peuvent prendre en compte la morphologie de chaque patient. Le but de ces travaux est donc de proposer une méthode de mesure de la dose réellement reçue par un patient basée sur un détecteur à fibre scintillante. Etant donné qu’il n’existe pas de technologie « équivalente » permettant de comparer nos résultats à des mesures de dose in vivo eectuées lors d’un examen scanographique, la simulation Monte Carlo a été choisie comme outil de référence. En utilisant GATE, nous avons alors modélisé la fibre scintillante utilisée en nous basant sur les données du constructeur. Des simulations et des mesures ont permis de vérifier que la réponse en énergie de la fibre scintillante est correctement reproduite. Afin de calculer la dose reçue par un patient, il a été nécessaire de déterminer le spectre en énergie généré par le tube RX du scanner. Cependant le flux généré par le tube est trop important pour être mesuré directement et crée un eet de saturation du spectromètre. Nous avons alors utilisé une cible en graphite pour mesurer le rayonnement diusé par la cible à 90°. Après avoir recalculé l’énergie et l’intensité du rayonnement primaire, nous avons validé le spectre obtenu en comparant son atténuation dans l’aluminium, calculée à l’aide de GATE avec des mesures. La réponse en énergie de la fibre a été mesurée pour une tension du tube RX comprise entre 60 kV et 140 kV, et a été reproduite avec succès avec un écart inférieur à 8 % par rapport à la mesure. Enfin, la validation du spectre X montre un certain écart entre la mesure et les résultats attendus, notamment aux plus basses énergies. Cet écart devient faible lorsque le tube RX est alimenté par une tension importante. A ce jour, la fibre a été modélisée avec succès. Une fois le spectre X validé, il sera possible de reproduire la réponse du détecteur lors d’une acquisition scanner tout en calculant la dose reçue par le patient. Notre objectif final sera d’établir une méthode permettant de calculer les indices de dose de scanographie à partir du signal du détecteur.
        Orateur: M. Pierre Gillet (IPHC)
      • 16:35
        Conception d’un Nouveau Télescope à Proton de Recul pour la Spectrométrie Neutron de Haute Energie en Temps Réel 25m
        Un nouveau modèle de spectromètre neutron temps réel, basé sur la technologie de Télescope à Protons de Recul, a été développé à l’IPHC. Le Système de Sphères de Bonner, la référence actuelle en spectrométrie neutrons, ore une reconstruction précise du spectre énergétique des neutrons mais nécessite un travail complexe de déconvolution du signal. Le Télescope à Protons de Recul que nous avons développons permet une reconstruction directe et rapide du spectre à partir de la mesure de la trajectoire et de l’énergie des protons de recul. Un nouveau capteur CMOS à lecture rapide, nommé FastPixN, a été développé spécialement pour cette application à l’IPHC. La géométrie a été optimisée par le biais d’une simulation Monte Carlo Geant4 approfondie afin d’atteindre le meilleur compromis entre ecacité et résolution en énergie. Un premier prototype a été développé et validé à l’installation AMANDE au CEA Cadarache pour la détection de neutrons dans la gamme d’énergie 3-20 MeV. Nous améliorons actuellement ce prototype pour permettre la détection des neutron secondaires en protonthérapie dans une gamme en énergie pouvant atteindre plus de 100 MeV.
        Orateur: M. Rodolphe Combe (IPHC)
      • 17:00
        Strangeness production in INCL (Intra-Nuclear Cascade model of Liège) 25m
        INCL (the Intra-Nuclear Cascade model of Liège) is a code of nuclear reaction between a “light” projectile and a nucleus for energies from few hundreds MeV to few GeV. The code is associated with a de-excitation code used at the end of the cascade. The future version of INCL is an extension and an improvement at high energy (2 to 15 GeV) of a previous version by the implementation of new channels (new particles). The topic of this thesis is strangeness production implementing with the new physics associated. The presentation will discuss the diculties met introducing this new physics and the ways to solve them.
        Orateur: M. Jason Hirtz (DRF/Irfu/SPhN, CEA-Saclay)
    • 18:00 18:20
      Conclusion
    • 09:30 10:00
      Navette pour la gare d'Angers
Your browser is out of date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×