Le domaine des rayons gamma dans la gamme 1-100 MeV est l’une des dernières fenêtres sur notre Univers encore très peu explorée. Les dernières observations effectuées dans ce domaine datent des années 1990, avec le télescope Comptel à bord du satellite américain CGRO. Notre objectif de long terme est donc de réaliser un télescope Compton spatial beaucoup plus sensible que Comptel afin d’effectuer une cartographie détaillée du ciel entre 100 keV et 100 MeV.Ce projet de télescope, nommé eASTROGAM, a été proposé dans le cadre de l'appel à idée de l'Agence Spatial Européenne. Malheureusement, son financement vient d'être refusé par l'Agence. Une version similaire, AMEGO, est actuellement en cours d'étude pour un financement NASA.
Ce télescope sera constitué d'un détecteur de trace (tracker) formé de Double Side Stripped Si Detectors (DSSD) qui mesureront finement la position et l'énergie de chaque interaction des photons gamma dans le tracker. Les photons gamma seront ensuite absorbé dans un calorimètre qui pourrait être constitué de barreau de cristal scintillant en CeBr3. L'étude de la position d'interaction et de l'énergie déposée lors de chaque impact du photon avec les détecteurs nous permettra de retrouver la direction du photon incident, par imagerie Compton, et donc sa source dans le ciel.
Nous avons actuellement développé et testé des prototypes de chacun de ces détecteurs. Dans ce séminaire, je présenterai les différents développement effectués à l'APC, Paris sur les DSSD épais associés à une électronique de lecture bas bruit (développée au CEA/Irfu), qui nous ont permis d'obtenir un seuil bas en énergie de l'ordre de 5 keV. Je présenterai également les travaux effectués au CSNSM Orsay sur la mise en œuvre et l'analyse de données provenant de scintillateurs à base de CeBr3. Ces études pourraient être utile dans d'autres domaine de recherche, tel que la médecine ou la recherche de produits radioactifs.

Commence le
Se termine le
Europe/Paris
amphi recherche
Your browser is out of date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×