12 mars 2019
Amphithéâtre du CC-IN2P3
Fuseau horaire Europe/Paris

Les pionniers du Web en France

En France, ce sont Wojciech Wojcik et Daniel Charnay, ingénieurs du CNRS travaillant au Centre de calcul de l’IN2P3 (CC-IN2P3), à Lyon, qui montèrent le premier serveur, et donc la première page web. 

En effet, en septembre 1992, Tim Berners-Lee présente pour la première fois son invention lors d’une conférence scientifique conjointement organisée par le Cern et le CNRS à Annecy. A la suite de cette conférence, Wojciech Wojcik, ingénieur en développement et assistance aux utilisateurs, revient au CC-IN2P3 avec la technologie en poche et installe le serveur info.in2p3.fr (sur le modèle de celui du CERN, info.cern.ch) sur une station NeXTcube2, le même ordinateur que celui utilisé par Berners-Lee. Le premier serveur Web français est né.

 

   Wojciech Wojcik

Wojciech Wojcik est né en Pologne en 1941 où il acquiert son doctorat en physique à l'Université de Varsovie. En 1977, il quitte la Pologne pour la France et intègre le Laboratoire de l'Accélérateur Linéaire d'Orsay (CNRS, Université Paris Sud) en tant que physicien puis physicien programmeur. 

Son intérêt pour l'informatique grandissant, il intègre en 1980 le département calcul du CERN (à Genève), au sein du groupe de support aux utilisateurs. Il est alors chargé d'assurer l'interface entre les informaticiens et les physiciens et de développer des logiciels spécifiques pour les besoins des expériences de physique des hautes énergies.

En 1983, il occupera une fonction similaire au sein du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) à Saclay avant d'être débauché au CCPN, ancêtre du Centre de Calcul de l'IN2P3 (CNRS) alors situé à Paris, là encore chargé du support aux utilisateurs. 

Lors du transfert du CC-IN2P3 de Paris vers Lyon en 1986, il suit l'équipe en place et poursuivra sa carrière au sein de l'équipe chargé du support technique auprès des chercheurs qui utilisent les ressources du Centre. C'est dans le cadre de cette mission qu'il participera à la conférence CHEP 1992 à Annecy où il prendra connaissance des tout premiers développements du Web, et qu'il installera avec Daniel Charnay le premier serveur Web en France. 

Il restera au CC-IN2P3 jusqu'à sa retraite en 2008.

 

Daniel Charnay

Daniel Charnay était ingénieur de recherche au Centre de Calcul de l’IN2P3 (CNRS) à Lyon dans le domaine des réseaux. À partir de 1993, il se passionne pour les technologies du Web et développera plusieurs plateformes, dont celle de visioconférence RMS (devenue RENAVISIO), ou Démocrite pour les documentalistes de l’IN2P3. Il assurera de nombreuses formations et dirigera plusieurs écoles d’informatiques orientées technologies du Web et bases de données. Avec Philippe Chaléat, il écrira un des premiers livres sur la programmation Web qui, diffusé à plus de 50 000 exemplaires, deviendra une référence.

À partir de l’année 2000, avec le physicien Franck Laloë, il crée le CCSd, unité du CNRS où sera développée l’archive ouverte HAL, une autre plateforme renouant avec les origines du Web : la communication scientifique directe ! Chargé de mission à l’Académie des sciences puis au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, il organisera en 2013 à l’Académie des sciences, la signature, par tous les établissements de recherche et les universités, de l’accord faisant définitivement de HAL l’archive ouverte de la recherche française.

Daniel Charnay a reçu le Cristal du CNRS en 2003.

 
Your browser is out of date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×