Séminaires LLR

Cartographier l’état de conservation des parchemins par microscopie optique non-linéaire

par Gaël Latour (Laboratoire d'Optique et Biosciences)

Europe/Paris
Salle de Conférence 05-2021 (LLR)

Salle de Conférence 05-2021

LLR

Description

Au Moyen-âge, le parchemin, peau animale traitée puis séchée sous tension, était principalement utilisé comme support d’écriture pour les manuscrits. Le principal constituant de la peau, et donc des parchemins, est le collagène, une protéine caractérisée par de longs domaines en triple hélice, qui s’alignent spontanément pour former des fibrilles. Ce matériau est sensible à l’eau et à la chaleur qui peuvent causer la dénaturation du collagène (ou gélatinisation : perte de la structure en triple hélice), le parchemin devenant alors translucide et cassant. L’enjeu est donc aujourd’hui de développer des approches non invasives et non destructives capables de fournir un diagnostic précis de l’état de conservation du parchemin. La microscopie optique non-linéaire s’avère ainsi être un outil prometteur pour l’analyse de ces matériaux et la caractérisation morphologique du collagène fibrillaire. L’apport de cette technique pour l’étude de la Mappa Mundi d’Albi (8ème siècle) et les manuscrits médiévaux de la bibliothèque de Chartres partiellement détruits lors d’un incendie en 1944 sera présenté.

Your browser is out of date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×