Note
Seules les adresses mails institutionnelles sont acceptées lors de la création d'un compte. La création de compte est modérée, merci d'attendre leur validation. Only institutional email addresses will be accepted when asking for an account. Account creation is moderated, please wait until then.
4-10 décembre 2016
Les Jardins de l'Anjou
Fuseau horaire Europe/Paris

Etude des neutrinos solaires issus du 8B avec Borexino ainsi que le test de l'existence des neutrinos stériles dans l'expérience SOX

7 déc. 2016 à 10:00
25m
http://www.jardinsdelanjou.fr/ (Les Jardins de l'Anjou)

http://www.jardinsdelanjou.fr/

Les Jardins de l'Anjou

9 Chemin de Vaujou, 49620 La Pommeraye
Neutrinos Neutrinos

Orateur

Thibaut HOUDY (APC)

Description

Borexino est un détecteur souterrain situé sous les Alpes italiennes, 1400m sous la roche, l’équivalent de 3800 mètres d’eau en atténuation de rayons cosmiques. Les neutrinos interagissant très peu avec la matière, pour les observer il est nécessaire de s’affranchir de la plupart des interactions intéressant la physique à ces échelles là : la radioactivité naturellle, les rayons cosmiques, et la radioactivité ambiante issue du matériel. Borexino a été construit pour observer les neutrinos solaires à basse énergie (sous le MeV) et a commencé sa prise de donnée en 2007. Il est composé de 2212 photomultiplicateurs observant une sphère de liquide scintillant de 270 tonnes. Historiquement, les théories décrivant le neutrino ont toujours avancé en tentant de résoudre des anomalies. Anomalie des spectres β résolue par Pauli en postulant l’existence du neutrino en 1930, anomalie des neutrinos solaires résolue en 2001 par l’explication du mécanisme d’oscillation et de nos jours l’anomalie des réacteurs nucléaires, que l’existence du neutrino stérile, si confirmée, pourrait résoudre. Si les spectres d’émission de neutrinos solaires ont effectivement pu démontré expérimentalement l’effet d’oscillation de saveurs des neutrinos, ils ont aussi été la preuve d’un effet de résonance d’oscillation des neutrinos électronique dans la matière nommé l’effet MSW (d’après Mikheyev–Smirnov–Wolfenstein). Cet effet permet de tester des modèles plus exotiques d’oscillation de saveur de neutrinos ainsi que des modèles de métallicité solaire. Dans ce cadre, je poursuis l’analyse de neutrinos émis par désintégration du 8B en 8Be qui constituent un élément particulièrement intéressant du spectre de neutrinos solaires. De plus, je survolerai l’anomalie des neutrinos réacteurs ayant conduit à l’expérience SOX. Cette expérience consistera à amener une source de 5 PBq de 144Ce sous Borexino afin d’observer un potentiel spectre d’oscillation d’antineutrinos dans le volume fiduciel du détecteur.

Documents de présentation

Aucun document.
Your browser is out of date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×