Séminaires LLR

Du satellite aux gènes : Une nouvelle vision de la pompe à carbone biologique

by Lionel Guidi (Observatoire Océanologique de Villefranche)

Europe/Paris
Amphi Becquerel (LLR)

Amphi Becquerel

LLR

Description
L’océan profond est le second réservoir de carbone de la planète. Il a emmagasiné à lui seul un tiers du CO2 émis depuis le début de l’ère industrielle. Ce carbone est séquestré au fond des océans par un ensemble de processus physico-chimiques et biologiques qui constituent la « pompe à carbone océanique ». Au sein de ces mécanismes, la pompe dite « biologique » assure le transfert du CO2 atmosphérique vers l’océan profond via la photosynthèse. Au cours de ce pompage, le dioxyde de carbone d’origine atmosphérique fixé par l’activité photosynthétique des microorganismes autotrophes (cyanobactérie et phytoplancton), subit une série de transformations conduisant à sa séquestration en profondeur principalement sous forme de particules ou « neige marine ». Les études antérieures ont montré que le flux de carbone décroit exponentiellement avec la profondeur. Bien que la connaissance de cette loi de décroissance détermine notre aptitude à estimer la capacité de l’océan à résorber le CO2 atmosphérique, de nombreuses incertitudes subsistent sur son intensité et les causes de sa variabilité spatio-temporelle. Au cours de ce séminaire, je présenterai les avancées importantes effectuées dans le domaine grâce à l’utilisation de nouvelles approches mixant observations globales par satellite, développement de l’imagerie in-situ, et données de séquençage génétique à haut débit.
Slides