Séminaires, soutenances

31 ans déjà ! Le LPC au LHC

by François Vazeille (LPC)

Europe/Paris
Amphi Recherche

Amphi Recherche

Description

Il y a 31 ans, déjà, les membres du laboratoire étaient conviés à assister au séminaire du 19 décembre 1989 présentant le nouveau projet phare du CERN : la construction d’un collisionneur hadron-hadron, le LHC (Large Hadron Collider), susceptible d’atteindre des énergies au moins un ordre de grandeur au-dessus de celles fournies par les collisionneurs existants et, par ce fait, d’explorer un nouveau domaine de la physique des hautes énergies. Le LHC serait implanté dans le tunnel du collisionneur LEP (Collisionneur électron-positron), un mètre au-dessus du LEP. Il serait le concurrent direct du projet américain, le SSC (Superconducting Super Collider), anneau d’une circonférence plus grande : 87 Km pour le SSC, 27 km pour le LHC. Ce séminaire concrétisait en fait les vœux d’une réunion organisée quelques jours avant, au Collège de France, à savoir susciter l’intérêt des laboratoires français pour un tel projet. La question était donc : et celui de Clermont-Ferrand ?

Très rapidement, se constituait un groupe œcuménique de membres du laboratoire appartenant à des équipes très diverses dans leurs activité ou relevant des services techniques; ce groupe prospectait les thèmes de physique et les aspects instrumentaux qui pourraient être retenus par le laboratoire. Devenu l’équipe LHC, celle-ci adoptait ensuite l’appellation de la collaboration ATLAS dans laquelle elle était intégrée, suivie par les créations des équipes ALICE et LHCb qui s’engageaient dans les autres collaborations.

Rien ne fut facile, les défis étaient gigantesques, d’autant plus que le LPC était le seul laboratoire français présent sur 3 expériences, avec les mêmes échéances, « privilège » rare partagé par très peu de laboratoires dans le monde. Mais les résultats sont là ! Il en sera donné une illustration. Ce privilège présente un intérêt extraordinaire : ces trois expériences couvrant tout le spectre des thèmes de physique accessibles au LHC, notre laboratoire avait l’assurance d’être présent dans les plus grandes découvertes.

Dans le séminaire d’aujourd’hui, l’histoire du LPC au LHC se confondra avec celle du LHC au CERN, elle-même confrontée à des difficultés de tout ordre, y compris politiques.  Retenons que le LHC et les expériences associées représentent une aventure humaine hors du commun: le gigantisme, la durée, la dimension des collaborations à l’échelle mondiale. Que nous réserve la nature ? De nouvelles découvertes ne seraient qu’un pas vers le FCC (Future Circular Collider du CERN) de 100 km de circonférence … mais c’est une autre histoire qui sera racontée … dans 31 ans !

Ce séminaire est destiné à tous les membres du laboratoire, car tous les services ont pris une part importante dans cette aventure et il importe de leur rendre hommage. En outre, les personnels du Département de Physique sont également conviés, car plusieurs personnes ont manifesté leur intérêt. En conséquence, l’exposé sera "grand public" et en français. Cela n’empêchera pas les "puristes" de poser des questions "pointues" si c’est leur souhait, questions auxquelles … j’essaierai de répondre.